ACTUALITES

Massacre du 28 septembre : Le Général Sékouba Konaté et Aboubacar Toumba Diakité bientôt entendus par la justice Guinéenne

L’étau est entrain petit à petit de se resserré autour des membres de la junte qui avaient prit le pouvoir en Guinée. Après l’inculpation de plusieurs hauts grades du CNDD parmi eux, le chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara, la justice guinéenne veut désormais non seulement

entendre le ministre de la défense à l’époque et ex-président de la transition, le Général Sékouba Konaté mais aussi l’ex-aide de camps du chef de la junte le lieutenant colonel Aboubacar Toumba Diakité. L’annonce a été faite le samedi dernier par le ministre de la justice de Guinée, Maitre Cheick Sacko.

 Invité d’une radio privée de Conakry, le ministre Sacko exprime sur les deux dossiers en ces termes en commençant par le cas de Général Konaté: « Là aussi, il y a eu beaucoup de mélange. J’ai dit que M. Sékouba Konaté, ex président de la transition, sera interrogé par les magistrats, c’est tout à fait normal. Il faut qu’il dise ce qu’il sait sur ce dossier. Alors, audition ne veut pas dire inculpation. Il y a eu beaucoup de raccourcis à ce niveau. Il sera interrogé, il dira ce qu’il sait sur ce dossier. Et il n’y a pas que lui d’ailleurs. D’autres civils, d’autres personnes seront inculpées. Concernant Sékouba Konaté, nous enverrons une commission rogatoire pour qu’il soit interrogé tout simplement. Il donnera sa version. Il n’y a pas de date bien sûr ».

Pour le dossier Aboubacar Toumba Diakité, le ministre de la justice guinéenne annonce ceci : « Je n’ai pas dit le procès pour la fin d’année mais la clôture de la procédure. On va tout faire pour qu’il y ait clôture au plus tard à la fin d’année et le procès interviendra en début d’année prochaine. Pratiquement, tout le monde a été auditionné, il reste donc M. Toumba. On a lancé des commissions rogatoires puisque l’on ne sait pas où il est pour l’instant. Officiellement, on ne sait pas où il est. Donc, il faut qu’il soit auditionné et qu’il s’explique aussi. D’autres témoins seront également interrogés. D’ici décembre, si on arrive à clôturer la procédure, on peut effectivement envisager l’ouverture des assises dans le premier trimestre ou au plus tard dans le premier semestre de 2016. Officiellement, on ne sait pas où est Toumba. Donc, il est responsable de ses sorties sur RFI. Nous avons envoyé une commission rogatoire de recherche en France et au Sénégal parce que les soupçons disent qu’il serait en France ou à Dakar. On attend la réponse ».

 Thierno Ibrahima Sory Bah

 

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Participant à cette conversation

Commentaires (11)

Charger les commentaires précédents