Seconde édition du challenge « Data for Development » en Afrique, le concours big data d’Orange ouvert à la communauté scientifique

PARIS, France, 27 mai 2014/ -- Après le succès de l’édition 2013, utilisant les données techniques du réseau mobile d’Orange en Côte d’Ivoire, le Challenge Data for Development (D4D) (http://www.d4d.orange.com) utilisera ces mêmes données au Sénégal. Il récompensera les meilleurs travaux de recherche en faveur du développement et contribuant à l’amélioration du bien-être des populations au Sénégal. 

                                             

Le premier objectif du challenge, en lien avec la politique de Sonatel et d’Orange en faveur du développement, est de contribuer au développement et à l’amélioration des conditions de vie des populations. A cette fin, cinq domaines prioritaires ont été définis pour lesquels les besoins ont été exprimés en collaboration avec les Ministères responsables ou des institutions partenaires : santé, agriculture, transports et infrastructures, énergie et production de statistiques nationales.

 

Le challenge souhaite également contribuer à un objectif plus technique en récompensant les meilleures avancées sur les algorithmes d’anonymisation, de datamining, de visualisation et de croisement des données.

 

La volonté des organisateurs du concours est d’impliquer les acteurs locaux et régionaux du monde de la recherche académique et appliquée, afin de s’assurer des retombées en matière d’éducation et de développement économique, en particulier de l’écosystème des entreprises et start-ups locales.

 

Les équipes peuvent concourir jusqu’au 31 décembre 2014 et en avril 2015, le jury, composé de 13 institutions partenaires*, élira les meilleurs projets. Une dizaine de prix seront remis dans deux catégories :

 

  • le développement du pays et l’amélioration du bien-être des populations

 

  • les méthodes pour promouvoir les travaux scientifiques ou créatifs.

 

Pour réaliser leur projet, les équipes candidates recevront un jeu de données techniques issues du réseau mobile d’Orange Sénégal et un jeu de « données synthétiques », une technique de modélisation très fine du réseau qui simule l'activité de clients fictifs ayant des comportements statistiquement proches de la population réelle. Pour en savoir plus sur le challenge, découvrez le site web : http://www.d4d.orange.com

 

Ce challenge illustre à la fois la stratégie d’open innovation d’Orange et sa démarche de responsabilité sociale d’entreprise qui veille à faire du numérique un levier de développement et de progrès pour tous : individus, territoires et communautés.

Distribué par APO (African Press Organization) pour Orange.

 

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé