Guinée: un journaliste inculpé et laissé en liberté sous contrôle judiciaire

Un journaliste d'un site guinéen d'information a annoncé lundi à l'AFP avoir été inculpé la semaine dernière de "complicité d'offense au chef de l'Etat" puis laissé en liberté sous contrôle judiciaire après avoir diffusé un entretien avec un chanteur critique envers le pouvoir.

Le 12 novembre, "j'ai été inculpé par le tribunal pénal de Dixinn (Conakry) de +complicité d'offense au chef de l'Etat+ Alpha Condé et laissé en liberté sous contrôle judiciaire depuis lors", a déclaré Mamadou Saïdou Barry, rédacteur à AfriqueZoom.info, un site lancé en septembre.

Selon lui, cette inculpation est liée à la diffusion par son site, le 6 octobre, d'un entretien avec le chanteur de reggae guinéen Elie Kamano, réputé critique envers le pouvoir, qui mettait en doute la nationalité guinéenne du président Condé.

Lundi soir, AfriqueZoom.info n'était plus accessible, a-t-on constaté.

Selon Mamadou Saïdou Barry, le chanteur Elie Kamano a été convoqué une première fois au tribunal de Dixinn le 10 novembre, puis une deuxième fois le 12 novembre, où il a été inculpé d'"offense au chef de l'Etat" et placé sous contrôle judiciaire.

Le journaliste a ajouté avoir été interpellé au tribunal où il s'était rendu pour couvrir l'audience du chanteur.

Il a rejeté toutes les accusations à son encontre: "Je ne me reproche rien".

Sollicité par l'AFP, le parquet de Dixinn n'a pas souhaité faire de commentaire.

Dans une déclaration commune, trois organisations de la presse en Guinée ont dénoncé l'inculpation du journaliste et son placement sous contrôle judiciaire.

"Cette décision prend les allures fort malheureusement d'une violation grave de la liberté de la presse", estiment l'Union des radiodiffusions et télévisions libres de Guinée, l'Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante et l'Association guinéenne de la presse en ligne dans ce texte commun daté du 14 novembre.


AFP

 

 

Commentaire (1) Clics: 4059

Affaire 19 Juillet: Aprés Aidor et de gaulle, à qui le tour?

Macky Sall donne les raisons de la réouverture des frontières aériennes à la Guinée

macky sall

Le président sénégalais Macky Sall a exprimé dimanche sa volonté de respecter la recommandation faite par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en faveur de la levée des restrictions des mouvements des personnes et des biens en direction ou en provenance des pays les plus affectés par la fièvre Ebola.

La SFI lance une initiative de soutien de 450 millions de dollars aux pays les plus touchés par ébola

arton55735La Société financière internationale (SFI), membre du groupe de la Banque mondiale, a annoncé mercredi un dispositif de financement commercial de 450 millions de dollars américains afin de soutenir le commerce, l’investissement et l’emploi dans les trois pays d’Afrique de l’ouest les plus touchés par la fièvre hémorragique Ebola.

Action et Responsabilité: l'Ambassade des Etats-Unis Abrite le 2ème Forum Annuel sur les Droits de l'Homme à Conakry

Burkina Faso : la France reconnaît avoir aidé à la fuite du président Compaoré

 

 

Un jeune montre une carte à l'effigie de Blaise Compaoré qu'il vient de trouver dans la maison de son frère François, après l'annonce de sa démission.© SOPHIE GARCIA POUR LE MONDE Un jeune montre une carte à l'effigie de Blaise Compaoré qu'il vient de trouver dans la maison de son frère François, après l'annonce de sa démission.

Blaise Compaoré, l'ancien président du Burkina Faso, contraint à la démission et à la fuite face à un mouvement de contestation populaire, a été évacué« sans drame» avec l'aide de la France. Depuis le Canada, François Hollande a reconnu que la France, très discrète depuis le début de la crise politique dans ce pays, a contribué « sans y participer» à son transfert vers la Côte d'Ivoire où il est réfugié depuis vendredi.

Burkina: le luxueux exil de Blaise Compaoré à Yamoussoukro

Blaise et Chantal CompaoréYAMOUSSOUKRO-Un anonymat complet dans l'une des résidences les plus prestigieuses de Côte d'Ivoire: l'ancien président du Burkina Faso Blaise Compaoré, qui a démissionné vendredi après une journée d'émeutes, a trouvé refuge à Yamoussoukro, la capitale administrative ivoirienne.

Le PRESIDENT malien ibk attendu ce vendredi à Conakry

‘‘Dans le cadre du renforcement des liens d’amitié et de fraternité existant entre la République de Guinée et la République sœur du Mali, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéita, Président de la République du Mali, effectuera à compter du vendredi 31 octobre 2014, une visite de travail et de solidarité à Conakry’’, annonce un communiqué du bureau de presse de la présidence de la république.

Guineewebinfo.net

 

 

 

Commentaire (0) Clics: 5220

Après le départ de Waymark, quatre autres opérateurs sur la liste

On se le rappellera toujours, l’opérateur de saisie Waymark aura laissé beaucoup d’amertume et de tristesse dans la mémoire commune des guinéens : plus de 60 morts dans les rangs de l’opposition. Quoique, sur accord politique du 3 juillet 2013 entre opposition et pouvoir, il(Waymark) a été retenu pour seulement les législatives du 28 septembre 2013.

Hydromine et le Gouvernement de Guinée signent un Protocole d’Entente

https://mail.google.com/mail/u/0?view=att&th=147abcfd1843b71c&attid=0.2&disp=thd&zwL'Ambassade des Etats-Unis en République de Guinée félicite le Gouvernement de Guinée et Hydromine, Inc. des États-Unis ("Hydromine “) pour le Protocole d'Entente (“ MoU ") qui a été signé à Paris le 27 octobre 2014 par le Ministre Conseiller à la Présidence, Monsieur Idrissa Thiam, et le PDG de Hydromine, Peter L. Briger.

Politique : Les assassinats ciblés viseraient-ils Sidya Touré ?

http://www.africaguinee.com/sites/default/files/field/image/sidya1_1.jpg

Après l’assassinat du président de la section de l’union des forces démocratiques de Guinée (Ufdg) principal parti d’opposition et la tentative d’élimination physique de l’actuel député Ufdg de Dixinn,  Aboubacar Soumah à son domicile de Gbessia, le président de l’Union des forces républicaines serait-il dans le viseur des escadrons de la mort ?

Du moins, c’est ce qui d’actualité sur le site du parti de l’ancien premier Sidya Toure. ‘’Dans la nuit du 27 au 28 octobre, entre 0h et 4h du matin, des hommes  habillés en tenue militaire venus à bord de deux pick up militaires, deux véhicules personnels immatriculés AC et sur une moto étaient stationnés prés de la résidence du président de l’Ufr, Sidya Toure’’, lit-on sur le site du parti

‘’Mais, poursuit-on, ils (les hommes armés) ont interpellé le neveu de Sidya Toure, en lui posant la question de savoir où allait-il avec une pique de brutalité ? Et le garçon de répondre : ‘’Je rentre chez moi’’

‘’ L’UFR prend à témoin la communauté nationale et internationale et les institutions républicaines sur ces pratiques d’un temps révolu et qui reviennent marquer le recul de la Démocratie en Guinée’’

Diallo Adama Hawa

655356735

Commentaire (1) Clics: 4670

Assemblée Nationale : Les députés de l’opposition boudent l’hémicycle, une nouvelle crise ?

L’opposition guinéenne a quitté la salle de l’hémicycle ce lundi dés après la présentation de la Loi de finances initiales 2015 par Ansoumane Condé, ministre délégué au budget. Elle s’est insurgée contre les méthodes de distribution de la parole par le président du parlement Kory Kondiano.