L’UE promet 450 millions d’euros aux pays touchés par le virus Ebola

Bruxelles, 10 juillet 2015.La Commission européenne annoncera aujourd'hui l'octroi d'une aide d'environ 450 millions d'euros destinée à soutenir le redressement des trois pays les plus touchés par le virus Ebola, à savoir la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia. La mesure sera annoncée par M. Christos Stylianides, commissaire chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises et coordinateur de l'UE pour la lutte contre le virus Ebola, à l'occasion de la «Conférence internationale sur le relèvement après l'Ebola» organisée par les Nations unies à New York.

 

L'aide s'élèvera 171,4 millions d’euros pour la Sierra Leone, 21 millions d’euros pour le Liberia et 148,9 millions d’euros pour la Guinée. Une enveloppe additionnelle de 8 millions d’euros sera octroyée à l'ensemble des pays touchés par le virus pour le financement de projets multi-pays. Ce concours financier aidera les pays à se redresser à long terme et ira à des programmes dans les domaines de la santé, de l'agriculture, des infrastructures, de l'éducation, de l'hygiène publique, de la stabilité macroéconomique et des transports. Cette nouvelle contribution porte le montant total de l’aide fournie par la Commission européenne pour lutter contre l’épidémie d’Ebola à 869 millions d’euros, dont 660 millions sous forme de fonds de développement visant à soutenir les plans de redressement des trois pays concernés[1].

«Le péril n'est pas écarté tant que nous ne serons pas parvenus à zéro cas d'Ebola», a déclaré M. Christos Stylianides en annonçant la mesure.«Avec quelques nouveaux cas au Liberia, nous restons fortement mobilisés et notre détermination à éradiquer Ebola est plus forte que jamais. Ce n’est pas le moment de baisser la garde.»

Le commissaire à la coopération internationale et au développement, M. Neven Mimica, s'est exprimé en ces termes: «Il est important de garder à l'esprit que l'épidémie d'Ebola n'a pas seulement eu des conséquences sanitaires pour les pays concernés, mais qu'elle a aussi ravagé leurs économies, éloigné les enfants de l'école et paralysé les échanges commerciaux. C'est pourquoi l'aide que nous apportons soutiendra ces pays dans toute une série de domaines, afin de les aider à mieux affronter les problèmes multiples engendrés par la crise. L'Union européenne est résolument et durablement engagée aux côtés des peuples de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone.»

Contexte

La conférence internationale de haut niveau sur le relèvement après Ebola sera organisée sous le haut patronage du secrétaire général des Nations unies, M. Ban Ki-moon, en coopération avec les gouvernements de la Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone, et en partenariat avec l’Union européenne, l’Union africaine, la Banque africaine de développement et la Banque mondiale. Le 10 juillet, une conférence des donateurs réunira les représentants de la communauté internationale et les chefs d’État et de gouvernement des trois pays touchés. Elle a pour but de soutenir les pays dans leur processus de redressement et de leur permettre d'acquérir une plus grande résilience face à l’avenir.

Au cours de la conférence de haut niveau, les trois pays touchés par Ebola devraient présenter des mises à jour de leurs plans de redressement, qui donneront lieu à des annonces de contributions de la part de la communauté internationale des donateurs.

Source: UE

Ajouter vos commentaires

0
conditions d'utilisation.

Participant à cette conversation

Commentaires (5)

  • Invité (James Cameron)

    Permalien

    This financial support will help nation to convalesce in the extended haul and will go to program in the zones of wellbeing. Read more at Can Someone Do My Essay For Me - Buyassignment.com

    à United States
  • Invité (Rose Rogers)

    Permalien

    Ebola virus disease (EVD), formerly known as Ebola haemorrhagic fever, is a severe, often fatal illness in humans.
    The virus is transmitted to people from wild animals and spreads in the human population through human-to-human transmission.
    The average EVD case fatality rate is around 50%. Case fatality rates have varied from 25% to 90% in past outbreaks.
    The first EVD outbreaks occurred in remote villages in Central Africa, near tropical rainforests. The 2014–2016 outbreak in West Africa involved major urban areas as well as rural ones.
    Community engagement is key to successfully controlling outbreaks. Good outbreak control relies on applying a package of interventions, namely case management, infection prevention and control practices, surveillance and contact tracing, a good laboratory service, safe burials and social mobilisation.
    Early supportive care with rehydration, symptomatic treatment improves survival. There is as yet no licensed treatment proven to neutralize the virus but a range of blood, immunological and drug therapies are under development.
    Custom Essay Writing

  • Invité (Earl Anderson)

    Permalien

    Ebola virus (/ɛˈboʊlə/;[1] EBOV, formerly designated Zaire ebolavirus) is one of five known viruses within the genus Ebolavirus. Four of the five known ebolaviruses, including EBOV, cause a severe and often fatal hemorrhagic fever in humans and other mammals, known as Ebola virus disease (EVD). Ebola virus has caused the majority of human deaths from EVD, and is the cause of the 2013–2015 Ebola virus epidemic in West Africa, which has resulted in at least 28,616 suspected cases and 11,310 confirmed deaths. Dissertation Service UK

  • Invité (cool maths)

    Permalien

    This is the cool math games which makes the right choice and gets the math games because this is the math game and getting that on time is always a achievement to the math playground

  • Invité (david963)

    Permalien

    Sélection de communiqués de presse publiés par la Mission de l'ONU (MINUAUCE), la Coalition et le système des Nations Unies :
    dresses for women